MON CHIEN A UNE PHLEBITE

Publié le par TILT

 

 

Après la crise de mercredi, due aux calculs rénaux, nous scrutons attentivement le moindre "pipi" afin de nous assurer que tout va bien. La nuit, nous suivons le chien avec une lampe torche; si des voisins nous voient ils doivent nous prendre pour des fous.

 

Dimanche soir, en fin de promenade, Tilt ne pose plus la patte avant droite sur le sol. On cherche, on palpe... rien ! sauf une douleur en haut de l'épaule. Nous pensons à une douleur musculaire sans gravité.

 

Vers 21 heures, Tilt tremble, s'agite, se jette brutalement contre les meubles, se précipite sous une table, une chaise,  pour en repartir immédiatement comme s'il était poursuivi par un ennemi invisible. Il est clair qu'il souffre. Je lui donne un sachet de Paracétamol mais pas de résultat.

La souffrance ne fait que grandir. Au début il soufflait rapidement et bruyamment puis il s'est mis à gémir doucement et finalement, il émet de longs hurlements de détresse, comme s'il hurlait à la mort mais en moins fort. 

 

Il est près de 23 heures, nous appelons la véto  qui entend les plaintes du chien pendant que nous lui décrivons les symptômes. Elle nous donne rendez-vous au cabinet.

 

 

 

 

 

 

 

100_4028.JPG


 

 

 

 

 

Une petite heure plus tard, après un examen rapide, la douleur est bien localisée à l'épaule droite, elle fait une injection de  Morphine et d'Héparine. Il semble qu'un caillot se soit formé pendant l'anesthésie de mercredi. La veine est bouchée partiellement, c'est une thrombophlébite !

 

L'extrémité de la patte est froide, les doigts légèrement recroquevillés. Il faudra masser doucement l'extrémité de la patte en mouvements tournants pour faire circuler le sang mais UNIQUEMENT l'extrémité (il ne faut jamais masser l'endroit où est situé le caillot de sang).

 

De retour à la maison, le pauvre Tilt souffre toujours énormément. Il a cessé de gémir tout le temps, il dort parfois trente minutes, parfois une heure puis la douleur revient, très forte... Quand il parvient à descendre du canapé où nous l'avons installé, il fait quelques pas dans une direction puis repart en sens contraire, il est complètement désorienté, probablement à cause de la Morphine.


On ne peut pas le laisser seul, il risquerait de se blesser. On ne peut pas le mettre dans son panier à l'étage vu que visiblement il ne sait plus où il est ! Il grogne sur nous en montrant les dents, ce qu'il n'a jamais fait.

 

Nous le veillons toute la nuit à tour de rôle. Même s'il ne semble pas nous reconnaître, nous pensons que notre présence le rassure au moins en dehors des crises...

 

 

 

 

 

 


Publié dans TILT

Commenter cet article

voyance gratuite par mail rapide 27/10/2016 15:13

Bravo ! Votre blog est l'un des meilleurs que j'ai vu !